Guide pour choisir la police d’écriture idéale pour votre livre

Comment choisir sa police d'écriture

La typographie est un élément essentiel dans la création d’un livre. Elle garantit une lecture confortable et agréable, tout en reflétant le caractère et le style du texte. Pourtant, avec des milliers de polices disponibles, il peut être difficile de faire le bon choix. Dans cet article, nous vous aiderons à comprendre les critères à prendre en compte lors du choix d’une police d’écriture pour un livre.

Comprendre les différents types de polices

Pour bien choisir sa police d’écriture, il est important de connaître les différentes catégories de polices qui existent. On peut notamment distinguer :

  • Les polices à empattement (serif) : ce sont des polices dont les caractères possèdent des petits traits décoratifs appelés empattements. Elles sont souvent utilisées dans les livres car elles facilitent la lecture sur papier. Exemples : times New Roman, Garamond, Georgia.
  • Les polices sans empattement (sans-serif) : contrairement aux précédentes, ces polices n’ont pas d’empattement. Elles sont plus adaptées pour les écrans numériques et donnent un aspect moderne au texte. Exemples : arial, Helvetica, Calibri.
  • Les polices scriptes : ces polices imitent l’écriture manuscrite et apportent une touche personnelle au texte. Cependant, elles peuvent être difficiles à lire et sont donc déconseillées pour les longs textes. Exemples : brush Script, Lucida Handwriting, Mistral.
  • Les polices décoratives (display) : comme leur nom l’indique, ces polices ont un aspect très stylisé et sont utilisées pour attirer l’attention sur une partie précise du texte, comme un titre ou une citation. Elles ne conviennent pas pour une utilisation en corps de texte. Exemples : impact, Comic Sans MS, Algerian.

Choisir une police adaptée au genre et au public cible

Le choix de la police d’écriture doit également être en accord avec le genre littéraire et le public visé par le livre. Pour ce faire, il est important de se poser les bonnes questions :

  1. Quel est le ton du livre ? Un livre sérieux ou académique nécessitera une police sobre et classique, tandis qu’un livre humoristique ou destiné aux enfants pourra opter pour une police plus originale et ludique.
  2. À quel public s’adresse-t-il ? La police choisie doit être facile à lire pour le public concerné. Par exemple, évitez les polices trop petites ou trop fantaisistes pour un livre destiné aux personnes âgées.
  3. Quelle est l’époque et le lieu du récit ? Si votre livre prend place dans un contexte historique ou géographique spécifique, vous pouvez choisir une police qui reflète cette ambiance. Par exemple, une police ancienne pour un roman historique ou une police asiatique pour un récit se déroulant en Asie.

Comment choisir sa police d’écriture : Respecter les règles de typographie pour une lecture optimale

Pour garantir une lecture fluide et agréable, il est essentiel de respecter certaines règles de typographie :

  • La taille de la police : la taille idéale pour le corps de texte d’un livre se situe entre 10 et 12 points. Une taille trop petite rendra la lecture difficile, tandis qu’une taille trop grande donnera un aspect peu professionnel au texte.
  • Les espacements : il est important de veiller à ce que l’espacement entre les lignes (interligne). Les mots (espaces insécables) et les caractères (crénage) soit adapté. Un espace trop grand ou trop petit nuira à la lisibilité du texte.
  • Les marges : les marges doivent être suffisamment larges pour faciliter la prise en main du livre et laisser de l’espace pour les notes éventuelles. Une marge trop étroite rendra également la lecture désagréable.

Utiliser des polices complémentaires pour les titres et sous-titres

Dans un livre, il peut être nécessaire d’utiliser plusieurs polices pour différencier les titres. Les sous-titres et le corps de texte. Pour éviter les discordances visuelles, il est recommandé de choisir des polices qui se marient bien ensemble :

  1. Associer une police à empattement et une police sans empattement : cette combinaison est souvent utilisée pour créer un contraste entre les titres (sans-serif) et le corps de texte (serif).
  2. Utiliser des polices de la même famille : certaines familles de polices proposent plusieurs variantes adaptées aux différents niveaux de hiérarchie du texte. Comme les graisses (light, regular, bold) ou les styles (italic, condensed).

Comment choisir sa police d’écriture : Tester la lisibilité de la police avant de l’adopter définitivement

Enfin, il est primordial de tester la lisibilité de la police choisie avant de l’utiliser pour l’intégralité du livre. Pour ce faire, vous pouvez imprimer un extrait du texte en version papier et le soumettre à des lecteurs potentiels. Leurs retours vous aideront à déterminer si la police convient ou s’il est préférable d’en choisir une autre.

En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure de trouver la police d’écriture parfaite pour votre livre. N’oubliez pas que la typographie est un élément clé pour assurer le succès de votre œuvre et offrir une expérience de lecture optimale à vos lecteurs.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.