La loi du talion en islam : Ce qu’il faut savoir

La loi du talion en islam

Et si on parlait d’Al-Qisas ? Ce terme, présent dans le Coran, désigne la loi du talion en islam. Dans sa religion, Allah a prescrit des règles et des lois auxquelles doit se conformer chaque croyant. S’en détourner s’apparente clairement à une transgression. En respectant les obligations et en délaissant les interdits d’Allah, le fidèle aspire à faire preuve des gens pieux et de ceux qui Le craignent.

La loi du talion en islam : que faut-il savoir ?

Le verset coranique qui fait référence à la loi du talion est le 178ème de la sourate Al Baqara. Ce passage ne signifie pas une permission quant au fait d’appliquer une sentence soi-même pour rétablir la justice.

Il signifie plutôt que la famille d’une personne tuée a le droit de réclamer le talion. Elle peut aussi faire le choix de pardonner au meurtrier en contrepartie d’une compensation ou pas, qu’on considère comme étant le prix du sang.

Dans les pays musulmans, le gouvernement a pour mission de faire régner l’ordre en faisant appliquer les lois d’Allah. La loi du talion en islam et les sentences sont prononcées et appliquées par des autorités compétentes.

Cette application n’a lieu qu’avec ordre du gouverneur. En effet, au temps du prophète ﷺ et des califes, comme l’a expliqué An-Nawawi, rahimahoullah, on appliquait les châtiments corporels qu’avec l’ordre du gouvernant.

Allah a fait du talion une de Ses lois que nul croyant ne peut renier. Chaque croyant doit en effet faire prévaloir la loi d’Allah sur celle des hommes.

Quant au fait de penser qu’une loi prévaut sur celle de notre Seigneur, il s’agit d’un annulatif de l’islam. En pensant de la sorte, le musulman s’expose à la mécréance.

Faire prévaloir les lois humaines sur la loi du talion en islam

Aujourd’hui, peu de pays réclament le fait d’avoir fait de la loi d’Allah le pilier de sa constitution. Malgré le fait qu’on dénombre de nombreux pays musulmans, peu appliquent la loi du talion en islam. Concernant les gouverneurs qui ne jugent pas avec les lois divines, Allah les a qualifiés de mécréants. Dans un autre verset, il les a qualifiés d’injustes.

Les savants ont évoqué ce sujet sensible qui a entraîné de nombreux jeunes musulmans vers la fitna du takfir. Ils ont d’ailleurs expliqué que s’ils considèrent que les lois d’Allah ne conviennent pas, et qu’ils font prévaloir d’autres règles, alors ils sont mécréants.

Celui qui pense qu’on peut choisir entre la charia et les lois humaines rejoint également le camp des mécréants. Sont également concernés ceux qui considèrent que la loi du talion en islam n’est pas adaptée à notre époque progressiste.

Une question de conviction religieuse

Puis, il y a le cas de celui qui reconnaît la suprématie des lois d’Allah. Cependant, ses passions ou ses intérêts le poussent à appliquer une autre législation. Il a certes commis un grand péché. Les oulémas ont également évoqué la mécréance moindre que la mécréance majeure.

Contrairement aux cas précédents, il ne considère pas licite le fait de juger par autre que les lois d’Allah. Malgré le fait qu’il demeure musulman, il doit se repentir auprès d’Allah car il a commis un grand péché en n’appliquant pas la loi du talion en islam.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.