Apprendre à écrire l’expression lune en arabe littéraire

comment dire lune en arabe littéraire

La langue arabe est riche et complexe, offrant une variété de mots pour décrire des objets ou des concepts similaires. La lune, un objet céleste dont la beauté a inspiré les poètes depuis des siècles, ne fait pas exception. La Librairie Musulmane, explore avec vous comment dire lune en arabe littéraire, ainsi que les différents termes associés à ce mot.

Le mot principal : Qamar (قمر)

Le mot le plus couramment utilisé pour dire lune en arabe littéraire est Qamar (قمر). Ce terme est utilisé pour désigner l’objet céleste lui-même ainsi que pour se référer aux différentes phases de la lune. Par exemple :

  • Hilal (هلال) : croissant de lune (première phase visible)
  • Badr (بدر) : pleine lune
  • Akhir Qamar (آخر قمر) : dernière phase de la lune avant qu’elle ne disparaisse

Il est important de noter que le mot Qamar peut également être utilisé pour exprimer des sentiments romantiques ou poétiques envers la lune, comme dans l’expression “جميلة كالقمر”, qui signifie “belle comme la lune”.

Termes associés : Chams (شمس) et autres

Bien que Qamar soit le mot le plus couramment utilisé pour décrire la lune en arabe littéraire. Il existe également d’autres termes qui peuvent être utilisés pour parler de ce corps céleste. L’un de ces mots est Chams (شمس), qui signifie “soleil”. Bien que cela puisse sembler étrange, Chams peut aussi être utilisé pour parler de la lune, par exemple :

  1. Chams al-Qamar (شمس القمر) : un terme poétique pour décrire la beauté et l’éclat de la lune
  2. Chams al-Layl (شمس الليل) : un autre terme poétique qui se traduit littéralement par “soleil de la nuit” et fait référence à la lune

Cependant, il convient de noter que ces expressions sont plus couramment utilisées dans la poésie et la littérature arabes classiques.

La place de la lune dans la culture arabe

La poésie arabe et la lune

Depuis des siècles, les poètes arabes ont été inspirés par la beauté et la mystique de la lune. Les vers de poésie faisant allusion à la lune sont souvent utilisés pour exprimer des sentiments tels que l’amour, la nostalgie ou la tristesse. Par exemple, le poète préislamique Imru’ al-Qais a écrit :

وَمِنْهُدٍّ مِثْلِ لُؤْمِ الْقَمَرِ

Rempli de douceur, comme l’éclat de la lune

Ce vers fait partie d’un poème dans lequel Imru’ al-Qais décrit sa bien-aimée et compare sa beauté à l’éclat de la lune.

La lune et les croyances religieuses

Dans la religion musulmane, la lune est étroitement liée à diverses pratiques et célébrations. Le calendrier islamique est basé sur les phases de la lune (calendrier lunaire), ce qui signifie que les mois commencent et se terminent avec la nouvelle lune. De plus, le mois sacré du Ramadan débute lorsque le premier croissant de lune (hilal) est visible après la nouvelle lune.

Au-delà des aspects pratiques, la lune est également mentionnée dans le Coran, le livre sacré de l’Islam. Dans la sourate “الرحمن” (Ar-Rahman), Allah dit :

وَالْقَمَرَ قَدَّرْنَاهُ مَنَازِلَ حَتَّىٰ عَادَ كَالْعُرْجُونِ الْقَدِيمِ

Nous avons déterminé pour la lune des stations, jusqu’à ce qu’elle revienne [comme] le vieux palmier courbé

Ce vers fait référence aux différentes phases de la lune, soulignant ainsi l’importance de cet objet céleste dans la culture et la religion arabes.

En somme, le terme principal pour exprimer la “lune” en arabe littéraire est Qamar (قمر), bien que d’autres termes tels que Chams (شمس) puissent également être utilisés dans un contexte poétique.

La lune occupe une place importante dans la culture arabe. Servant d’inspiration pour les poètes, et ayant une signification religieuse profonde dans l’Islam.

Comprendre comment dire “lune” en arabe littéraire et connaître les différents termes associés à ce mot peut aider à mieux comprendre et apprécier cette riche langue et culture.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.