La signification du nom d’Allah Al-Ghaffar

Al-Ghaffar

Le pardon et la clémence sont deux Attributs inhérents à notre Créateur, Allah. Les musulmans L’invoquent afin d’obtenir Son pardon en employant Son nom “Al-Ghaffar” qui signifie en français “Le Grand Pardonneur“. Découvrez ce nom d’Allah, essentiel à assimiler pour la simple et bonne raison que les croyants recherchent le pardon d’Allah quotidiennement afin qu’Il efface leurs péchés.

Convoiter la clémence et le pardon d’Al-Ghaffar

La clémence et le pardon d’Allah Le Très Haut couvrent l’ensemble des créatures. Les fils d’Adam sont tous amenés à désobéir à Allah, à commettre des erreurs. Et ces exactions requièrent l’application d’une sanction d’une punition divine. Puis, interviennent la clémence, la miséricorde et le pardon d’Allah, qui a le pouvoir de pardonner, voire même de les effacer de notre balance. Et malgré cela, la majorité des gens fait preuve de négligence vis-à-vis des droits d’Allah.

Si Al-Ghaffar s’en prenait aux gens pour leurs manquements, la surface de cette terre ne comporterait plus d’êtres humains. Mais Allah nous attribue un délai durant lequel on commet des bonnes actions et des mauvaises. Pour celles-ci, Il nous donne également l’opportunité de nous repentir.

Certaines personnes pensent, par négligence, insouciance ou ignorance, qu’elles ne commettent pas d’erreurs. Mais en réalité, nous accomplissons un tas de péchés, que l’on préfère parfois minimiser. Puis, il est des gens qui désobéissent à Allah impunément en pensant qu’elles n’auront pas de comptes à rendre. Quant au croyant, il admet ses erreurs, les regrette et prend la ferme intention de ne pas les renouveler. Il invoque Allah pour qu’Il lui pardonne.

Al-Ghaffar : le seul péché qu’Il ne pardonne pas

Allah nous a créés faibles, emplis de défauts. Nos faiblesses mettent en évidence notre imperfection, alors que Lui détient les Attributs parfaits. On a besoin de Lui, on L’invoque pour qu’Il exauce nos supplications.

Allah aime voir Son serviteur L’invoquer afin qu’Il lui pardonne un péché après l’avoir accompli. Dans le Coran, Il a notamment déclaré qu’Il aime les repentants. Nous nous devons donc de demander le pardon d’Allah de manière récurrente.

Dans le Saint Coran, Al Ghaffar a également cité le seul péché qu’Il ne pardonne pas. Il ne s’agit pas de la fornication, ni de la consommation d’alcool, mais du shirk.

Ce terme arabe qui désigne le polythéisme représente la plus grande des injustices et empêche l’accès au paradis éternel. Les musulmans adorent un seul Seigneur, Allah. Nous formulons d’ailleurs cette conviction lors de chaque adhan, chaque prière

Le musulman ne fait pas preuve de négligence vis-à-vis des droits d’Allah. Aussi, il ne désespère pas de la miséricorde et du pardon d’Al-Ghaffar. Il fournit les efforts nécessaires pour ne pas transgresser les lois d’Allah. Puis, si les circonstances le poussent à accomplir un péché, il s’empressent de demander pardon à Allah.

L’extrémisme, un fléau à combattre

Dans notre Oumma, des individus s’imposent une charge insupportable pour l’être humain. Ils font le takfir des musulmans qui commettent des grands péchés.

Puis, il y a les négligents qui ne s’acquittent pas des obligations religieuses en affirmant que la proclamation par la bouche et la croyance par le cœur suffit.

Al-Ghaffar pardonne les péchés de toute nature, excepté le shirk. Par contre, considérer que la foi se résume à la croyance du cœur et à la formulation par la bouche ne suffit pas. En effet, le messager d’Allah et les sahabas œuvraient de jour comme de nuit pour satisfaire Allah.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.