Le jugement de dire 3 fois je divorce en islam

Dire 3 fois je divorce en islam

Dans un couple, on connaît des moments de joie et d’autres pas forcément agréables. La discorde et la dispute peuvent donner lieu à des actes regrettables, des paroles déplacées ou lourdes de sens. Que dit notre législation à propos du fait de dire 3 fois je divorce en islam ? Nous allons tenter de vous apporter quelques éclaircissements en nous appuyant sur l’avis de Cheikh Ferkous, hafidahoullah.

Dire 3 fois je divorce en islam : l’avis de cheikh Ferkous

Il fut questionné à propos d’un homme pris de colère, qui avait répudié sa femme trois fois en même temps. Puis, il a nourri des regrets et souhaité connaître l’avis de notre éminent savant. Il voulait notamment savoir si son divorce était irrévocable ou non.

Cette question fait l’objet d’une divergence entre les jurisconsultes musulmans. Il s’agit en effet du cas de la triple répudiation par un homme d’un seul coup. Selon le cheikh, l’avis le plus valable consiste à considérer que dire 3 fois je divorce en islam équivaut à une seule répudiation.

Il s’agit notamment de l’opinion adoptée par certains malékites, mais aussi d’Ibn Abbas, d’Ibn Mas’oud, de Abdurrahman Ibn ‘Awf,… Ibn Taymiyya et Ibn Al Qayyim, l’auteur de “le divorce ses causes et ses remèdes” ont également émis le même avis.

De plus, la femme n’est pas séparée de son époux. Par là, on fait allusion à une séparation révocable, excepté dans deux cas : en cas de non consommation de mariage ou en cas de fin de période de viduité (al ‘idda).

Aussi, la répudiation prononcée par un homme en état de colère extrême qui a perdu sa confiance et toute sa volonté est unanimement invalide. Quant à celui qui la prononce de manière intentionnelle, on considère qu’il s’agit d’une répudiation.

La colère qui fait dire 3 fois je divorce en islam

Maintenant, il y a le cas de figure présent entre les deux évoqués plus haut. On parle d’un homme qui a répudié sa femme sans avoir l’intention de divorcer mais pris d’une colère située entre les deux situations mentionnées.

La perturbation prédomine dans ses propos et ses actes et l’empêche de garder son calme. Puis, il nourrit des regrets une fois que ce sentiment de colère s’estompe.

Dans cette situation, l’avis le plus valable consiste à considérer cette répudiation invalide. Ibn Taymiyya et Ibn Al Qayyim ont émis cet avis en s’appuyant sur le fait que la langue de cet homme ne concordait pas avec ce qui se trouvait dans son cœur.

Peu importe votre situation, dire 3 fois je divorce en islam revient à répudier son épouse une fois. Par contre, les exceptions mentionnées s’appliquent en cas de colère. Et là encore, il faut déterminer le degré de colère afin de prononcer ou non la validité de la répudiation.

L’importance de l’intention dans les actes

Cette fatwa démontre encore une fois que l’intention joue un rôle essentiel en islam. Elle peut notamment avoir une influence sur les jugements prononcés.

Dire 3 fois je divorce en islam peut valoir une seule répudiation ou aucune. On prend donc en considération An-Niyya et le degré de colère.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.