Comment se déroule l’enterrement des musulmans

enterrement des musulmans

L’islam accorde une grande importance aux rites funéraires et à l’enterrement des musulmans. En effet, de nombreux hadiths décrivent avec précision comment doit intervenir l’inhumation du défunt. Ceci dit, de nombreuses innovations ont vu le jour. Or, l’innovation religieuse fait partie des actes répréhensibles.

L’enterrement des musulmans : les différentes étapes

Avant l’inhumation, le corps du défunt musulman fait l’objet d’une toilette rituelle, effectuée par des personnes du même sexe. On procède au lavage du corps avec de l’eau additionnée de sidr. Puis, on l’enveloppe dans un linceul blanc.

La communauté se réunit ensuite pour accomplir la salat janazala prière funéraire. Cette prière a lieu dans une mosquée ou autre et se fait en présence du corps. L’imam dirige la prière, à laquelle assistent les hommes uniquement.

Ensuite, l’enterrement des musulmans a lieu dans un cimetière musulman. Dans les pays non musulmans, on va plutôt parler de carré musulman. La dépouille est placée dans la tombe sur le côté droit, la tête orientée vers La Qibla. Selon le rite musulman, les femmes n’assistent généralement pas à l’inhumation. La tombe doit rester simple, sans monument ni dalle funéraire. Une pierre peut indiquer l’orientation du corps.

L’enterrement des musulmans selon les recommandations religieuses

Au fur et à mesure que les générations se succèdent, de nombreuses innovations religieuses ont vu le jour. Pourtant, les savants fournissent un travail acharné pour clarifier les préceptes islamiques, en lecture des versets coraniques et des ahadiths.

La pratique de l’islam ne doit se restreindre qu’à la Révélation. Malgré cela, on observe souvent des pratiques inapropriées lorsqu’on se rend dans un cimetière ou un carré musulman. l’enterrement des musulmans est régi par une série de règles. Seules l’ignorance et l’insouciance poussent certains à commettre des actes blâmables.

Durant l’enterrement des musulmans, les fidèles se recueillent auprès de la famille du défunt. Selon le messager d’Allah, la mort représente un moyen de se détacher des mondanités de ce bas-monde. Durant ce moment, invoquer Allah fait partie des actes cultuels légiférés.

Par ailleurs, le messager d’Allah nous a informés que le défunt entend les pas de ses fossoyeurs lorsqu’ils rebroussent leur chemin après l’inhumation. Et là commence pour lui l’interrogatoire mené par les deux anges.

La fitna autour des morts…

La religion musulmane est établie sur un pilier fondamental : le tawhid. La fréquentation des morts peut présenter des troubles. Le prophète Muhammad ﷺ a d’ailleurs interdit aux compagnons de visiter les morts au début de l’islam. Puis, il a rendu cet acte licite, après leur avoir inculqué les bases du Tawhid.

Durant l’enterrement des musulmans, certains adoptent des comportements répréhensibles. D’autres n’acceptent pas le décret d’Allah, allant parfois même jusqu’à abandonner l’islam.

Puis, il y a ceux qui commettent des innovations, voire du shirk autour des cimetières. Qu’Allah nous en préserve.

Il incombe au croyant de surmonter cette épreuve de manière noble. Comment ? En acceptant le décret d’Allah et en revenant à Lui.

Certes, le décès d’un proche fait partie des épreuves difficiles et douloureuses. Mais la religion musulmane nous donne les clés pour la surmonter telle qu’Allah le veut.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.