Zoom sur l’invocation en allant à la mosquée

invocation en allant à la mosquée

La mosquée représente le lieu de culte fréquenté par les musulmans au quotidien. Au moins cinq fois par jour, ils s’y réunissent notamment et forment des rangs alignés pour célébrer la prière en groupe. Lorsqu’ils se trouvent chez eux et entreprennent de s’y rendre, ils prononcent aussi l’invocation en allant à la mosquée. Apprenons ensemble cette doua légiférée et enseignée par le messager d’Allah ﷺ à ses compagnons.

Apprendre l’invocation en allant à la mosquée

Les cinq prières quotidiennes, à savoir dhor, asr, maghreb, isha et fajr, font partie des obligations qui incombent à chaque fidèle. Dans un hadith, l’envoyé d’Allah ﷺ a recommandé aux femmes de prier chez elles.

Quant aux hommes, ils sont invités à se rendre à la mosquée pour accomplir la salât. L’envoyé d’Allah, que la paix et la bénédiction soient sur lui, a également transmis de nombreuses formules à prononcer à ses compagnons, relatives à la mosquée.

La citadelle du musulman comprend l’invocation en allant à la mosquée, celle à dire en entrant à la mosquée, en sortant…

Cette démarche, à savoir le fait d’invoquer d’Allah ﷺ, est entreprise par les croyants dans le but d’obtenir la bénédiction d’Allah.

Il s’agit d’une des meilleures formes de dhikr, le Coran incarnant le meilleur rappel d’Allah. Et on y trouve notamment les douas prononcées par les différents envoyés d’Allah.

Allâhumma j’al fî qalbî nouran, wa fî lisânî noûran, wa fî sam’î noûran, wa fî basarî nouran, wa min fawqî nouran, wa min tahtî nouran, wa ‘an yamînî nouran, wa ‘an shimâlî nouran, wa min amâmî nouran, wa min khalfî nouran. Wa j’al fî nafsî nouran, wa a’zim lî nouran, wa ‘azzim lî nouran. Wa j’al lî nouran, wa j’alnî nûran. Allâhoumma a’tinî nouran, wa j’al fî ‘asabî nouran, wa fî lahmî nouran, wa fî damî nouran, wa fî sha’rî nouran, wa fî basharî nouran. Allâhoumma j’al lî nouran fî qabrî, wa nouran fî ‘izâmî. Wa zidnî nouran, wa zidnî nouran, wa zidnî nouran. Wa hab lî nouran ‘alâ nour

L’invocation en allant à la mosquée est-elle obligatoire ?

Prononcer cette doua ne fait pas partie des obligations en islam. Par contre, et en raison de ses innombrables bienfaits, nous vous recommandons de l’apprendre et de la prononcer lorsque l’occasion se présente.

Les invocations entourent le quotidien du croyant. Allah a établi de nombreux moyens pour le fidèle de se rapprocher de Lui. En effet, le dhikr ne se limite pas à la récitation du Coran.

Les compagnons n’hésitaient pas à parcourir de longues distances pour se rendre à la mosquée. Durant la prière du fajr, ils ne pouvaient d’ailleurs pas décliner l’identité de leur voisin dans la prière, puisqu’ils priaient dans le noir.

Aujourd’hui, les mosquées dressées présentent un confort inouï. Seule la droiture fait défaut. En effet, les fidèles bâtissent des masjid énormes et pleins d’ornements. Et paradoxalement, ces lieux demeurent majoritairement vides.

La lumière de la guidée : une cible à atteindre

Par l’invocation en allant à la mosquée, le fidèle demande à Allah de lui accorder une lumière qui affecte ses membres.

La lumière de la guidée nous extrait notamment de l’ombre de l’égarement. Allah a fait de la prière une adoration noble et fondamentale. Pour les fidèles, la mosquée reste ainsi le lieu à privilégier pour la célébrer.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.