La paralysie du sommeil : Ce que dit l’islam sur le sujet

la paralysie du sommeil

On en parle peu, mais la paralysie du sommeil est un trouble courant qui touche pas moins de 20 à 30% de la population, notamment les jeunes adultes.

Ce trouble se manifeste par une incapacité pour la personne de bouger ou de parler durant l’endormissement. Souvent, elle s’accompagne également d’hallucinations. Que dit l’islam à propos de ce sujet ?

La paralysie du sommeil : un mal à craindre ?

Ce trouble peut créer un sentiment d’angoisse car durant le moment où il se produit, on se sent éveillé mais incapable d’esquisser un mouvement ou de prononcer une parole.

Chez certains, cette situation est également effrayante qui pousse à penser qu’elle est probablement provoquée par les djinns. Pour vérifier cette information, nous devons consulter les textes sacrés, à savoir le Coran et la Sounnah.

Selon les scientifiques, la paralysie du sommeil représente un trouble bénin. Ils ne la considèrent pas comme une maladie, mais plutôt comme un dysfonctionnement bénin du cerveau.

Il peut survenir auprès de n’importe qui et durer jusqu’à plusieurs minutes. Ils ont également expliqué que durant cette phase, le cerveau désactive la connexion qui le relie aux muscles pour éviter à l’individu de s’agiter.

Ce phénomène se manifeste par une incapacité de bouger ou de parler. De plus, la personne sujette à ce trouble peut sentir un poids écrasant au niveau de la poitrine.

Certains sujets ressentent également un sentiment d’étouffement et évoquent la présence d’esprits maléfiques. Mais là encore, les scientifiques ont surtout mis en évidence un autre symptôme susceptible de provenir : l’hallucination.

La paralysie du sommeil : que dit l’islam ?

En arabe, on nomme ce trouble du sommeil “Al Jathoum“. On ne trouve pas la mention de ce phénomène ni dans le Coran ni dans la Sounnah.

On apprécie les savants de la Sounnah pour leur intégrité et leur conformité à la tradition prophétique. Ils n’avancent pas de causes mystiques concernant les sujets qu’ils ne maîtrisent pas.

Prenons en exemple cheikh Ibn Baz qui fut questionné à propos de la paralysie du sommeil. Il répondit qu’il ne connaissait pas le sujet de manière claire. Puis, il conseilla au questionneur de faire son dhikr avant de se coucher.

Avant de dormir, il convient pour le musulman de prononcer certaines formules. On retrouve notamment les sourates protectrices, le verset du Trône ainsi qu’une invocation spécifique :

Bismikallahouma amoutou wa ahya

Puis, le musulman ne doit se prononcer à propos d’un sujet qu’il ne maîtrise pas au nom de la religion. Quiconque s’exprime à propos de la religion d’Allah sans apporter de dalil fait certes partie des menteurs. Jusqu’à ce jour, ni la science ni la religion n’ont permis d’établir un diagnostic formel concernant la paralysie du sommeil, ni prescrire un remède précis.

Toutefois, rien ne vous empêche d’augmenter les invocations afin qu’Allah mette fin à ce trouble.

Le monde de l’invisible nous intrigue tous

Lorsque des phénomènes inexpliqués surviennent, beaucoup les justifient par des raisons mystiques. Certains évoquent le mauvais œil, la possession par les djinnl’apparition des anges.

La paralysie du sommeil ne peut s’expliquer par la religion si aucune preuve n’est établie. En effet, le musulman se contente de croire aux enseignements présents dans la révélation.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.