Ce qu’il faut savoir sur les anges Mounkar et Nakir

Ce qu'il faut savoir sur Mounkar et Nakir

L’interrogatoire dans la tombe par Mounkar et Nakir fait partie intégrante de la croyance islamique. Il s’agit de deux anges qui interrogent le mort lorsque se termine le cortège funèbre.

Que disent les gens de science à propos de ces deux noms ? Ils jouent un rôle essentiel, d’où l’intérêt d’en savoir davantage à propos d’eux.

Mounkar et Nakir, deux anges parmi tant d’autres

En islam, les croyants croient avec fermeté en la vie après la mort. Parmi les étapes présentes dans le parcours du défunt, il y a l’interrogatoire dans la tombe par deux anges appelés Mounkar et Nakir.

Certains hadiths rapportés ces deux noms. Allah a attribué à ces anges le rôle de questionneur dans la tombe tout comme il a attribué d’autres fonctions à d’autres anges.

Allah a créé ces créatures à partir de lumière et par nature, l’adoration d’Allah occupe leur quotidien. Contrairement aux croyances païennes, ils ne sont ni des filles d’Allah, ni même ses fils ni des associés. Allah a réfuté cette infamie prononcée par les arabes dans le Coran.

Parmi les six piliers de la foi, il y a le fait de croire aux anges tels que Mounkar et Nakir. Le messager ﷺ a d’ailleurs appuyé cette information dans le hadith de Jibril lorsqu’il fut questionné au sujet de la foi.

En dehors des enseignements prophétiques, nous ne détenons aucune information les concernant. Ils font d’ailleurs partie du monde de l’invisible puisque nous ne pouvons les percevoir.

On peut répertorier les anges selon leurs fonctions. Allah a attribué des fonctions à ces créatures comme la transmission de la révélation à Jibril, la pluie à Mikaël. Il a également désigné les gardiens du paradis et ceux de l’enfer, ainsi que l’ange de la mort. Quant à Mounkar et Nakir, ils interrogeront chacun d’entre nous dans la tombe.

L’interrogatoire mené par Mounkar et Nakir : une épreuve pour les hommes

Selon le messager d’Allah, que la paix et la bénédiction soient sur lui, la tombe représente la première des demeures de l’au-delà.

Dans celle-ci, il devra rendre des comptes. S’il parvient à échapper au châtiment de la tombe, alors le reste des étapes lui sera facilité.

Mounkar et Nakir feront leur apparition lorsque l’âme réintégrera le corps du mort dans la tombe. Ils poseront trois questions évoquées dans le célèbre de Cheikh Mohammed Ibn Abdelwahab, les 3 fondements. En effet, ils interrogeront le mort sur son Seigneur, son prophète et sa religion.

La racine de leurs noms (composés à partir des lettres na, ka et ra) renseigne sur la notion de méconnaissance.

Certains renient ces appellations et les réfutent avec des arguments tirés de leur raison. Quant à nous, on s’appuie uniquement sur les informations parvenues dans le Coran et la Sounnah.

La mort, une étape inéluctable

Elle incarne la première des étapes de l’au-delà. Puis, lorsque l’entourage du défunt rebrousse son chemin, il fait face à Mounkar et Nakir.

Cette épreuve nous rappelle la nécessité d’œuvrer ici-bas pour accéder au paradis. L’individu doit en effet choisir de privilégier le bonheur éternel de l’au-delà au détriment de ce bas monde.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.