La définition du Muezzin en islam

La définition du Muezzin en islam

Le rôle de muezzin est un rôle central et on ne peut plus important dans la magnifique religion qu’est l’Islam. Mais qu’est-ce qu’un muezzin précisément ? En quoi consiste sa mission ? Quelle sont les qualités requises pour être muezzin ? Quelles récompenses tient la personne qui tient ce rôle ?

Ce sont autant de question que nous souhaitons aborder avec vous à ce sujet. Tour d’horizon du métier de muezzin. Un rôle d’une très grande valeur et magnifiquement récompensé. 

Qu’est-ce qu’un muezzin précisément ? 

Le muezzin désigne la personne qui effectue l’appelle à la prière. Que l’on appelle en arabe l’adhan, littéralement, l’annonce.

En effet, à chaque prière obligatoire, le muezzin est chargé d’annoncer, de prévenir de l’entrée de l’heure de la prière en question. 

En effet, que ce soit pour le Fajr, le Dhor, le Maghrib ou le 3icha, il doit l’effectuer. Et par un texte bien spécifiquement déterminé. Que contient d’ailleurs cet appel.

Qu’est-ce que dit le muezzin lorsqu’il appelle à la prière ? 

L’adhan, que le muezzin prononce, tient ces paroles spécifiques : Allahou Akbar, Allahou Akbar. (Allah est le plus grand, Allah est le plus grand). 

Allahou Akbar, Allahou Akbar. (Allah est le plus grand, Allah est le plus grand). Ach-hadou alla ilaha illa-llah. (J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah). Ach-hadou alla ilaha illa-llah. (J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah). Ach-hadou anna Muhammadoun-Rasouloullah. (J’atteste que Muhammad est le Messager d’Allah). Ach-hadou anna Muhammadoun-Rasouloullah. (J’atteste que Muhammad est le Messager d’Allah). Haya ‘ala-s-Salah, haya ‘ala-s-Salah. (Hâtez-vous à la Prière, Hâtez-vous à la Prière). Haya ‘ala-l-falah, haya’ ala-l-falah. (Hâtez-vous au vrai succès. Hâtez-vous au vrai succès). Allahou Akbar, Allahou Akbar. (Allah est le plus grand, Allah est le plus grand). La ilaha illa-llah. (Il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah). Cependant il existe une particularité pour un des appels du muezzin en particulier.

L’appel à la prière du muezzin pour la prière de l’aube

On notera l’importance du muezzin par le rappel qu’il fait à toute la communauté dès le matin au lever. En effet, on retiendra une particularité propre à la prière de l’aube et pour celle-ci uniquement.

Effectivement, l’adhan contient une petite différence. Et ceci conformément au hadith de Abou Mahdhura qui a dit : 

« Ô Messager d’Allah, enseigne-moi la tradition prophétique dans l’appel à la prière » il lui a enseigné et a ajouté :

« Si c’était pour la prière de l’aube tu dis :« La prière est meilleure que le sommeil (à 2 reprises) – Allah Akbar Allah Akbar – La ilaha illa Allah. » [Rapporté par Ahmad et Abou Daoud).

Ainsi ces paroles renferment un message précieux que le muezzin a pour mission de transmettre. Une mission qui existe depuis presque les débuts de l’islam.

En effet, au début, les Musulmans se rassemblaient aux heures de la prière sans y être appelés. Ensuite, ils ont réfléchi à une manière d’appeler à la prière. Et c’est ainsi qu’on désigna le premier muezzin, la première année de l’Hégire. 

On vous parle de Bilal le premier muezzin de l’Islam

Plus connu sous le nom de Bilal Al Habâchi l’abyssinien, il fut parmi les premiers hommes à déclarer publiquement sa conversion.

En plus, d’Abou Bakr, Ammâr et sa mère Soumeyya, Souhaib et Al-Miqdâd. Ils furent capturés par les polythéistes qui leur firent porter des boucliers en fer et les exposèrent au soleil.

Et personne parmi eux ne put faire autrement que de se plier à la volonté des polythéistes. A l’exception faite de Bilal qui a accepté d’être humilié pour obtenir l’agrément d’Allah. Et pour son peuple.

Ainsi, les polythéistes le confiaient aux enfants qui le promenaient dans les montagnes de la Mecque. Et pendant ce temps, il répétait sans cesse : Allah l’Unique, Allah l’Unique. 

(Sahîhou ibn Hibbân vol 15 p 558.).

Puis lorsque lorsque les musulmans se mirent à chercher une manière d’appeler à la prière. Allah inspira dans un songe à `Abdullah Ibn Zayd et à `Umar Ibn Al-Khattâb la formulation de l’adhan.

Enfin, quand il fût question de choisir un muezzin, le Prophète ﷺ dit à `Abdullah Ibn Zayd : « Enseigne l’adhan à Bilal car il a une voix plus douce que la tienne. » 

(Fath Al-Bârî, d’Ibn Hajar Al-`Asqalânî, Volume I, chapitre 1, hadith n° 1.).

Une qualité sur laquelle le Messager ﷺ à appuyer. Et ceci parmi d’autres chez Bilal en particulier.

Les qualités particulières de cette personne

En outre, Bilal était un homme de foi et fidèle en plus d’une grande humilité. En effet, la preuve dans ce hadith rapporté par Muslim.

Un jour, le Prophète ﷺ dit à Bilâl : « Ô Bilâl quelle est la meilleure œuvre que tu as accomplie pendant ton islam et pour laquelle tu espères la récompense et le pardon d’Allâh ? Au paradis, j’ai entendu le bruissement de tes chaussures devant moi ! »

Bilal répondit : « Espérant la récompense et le pardon d’Allah, je n’ai rien accompli de meilleur que de prier autant qu’Allah le veuille à chaque fois que je m’ablutionne, que ce soit le soir où le matin. » (Sahih Muslim, hadith n° 6130.)

Aux vues des qualités de Bilal, on comprend très bien que rôle du muezzin ne s’attribue pas à tout le monde. En outre, le muezzin doit respecter des conditions pour remplir sa mission. Cette mission qui renferme un grand mérite. Et également de magnifiques récompenses. 

Les récompenses de celui qui appel à la prière

On sait déjà qu’une des bases de nos enseignements est que celui qui montre un bien est comme si il l’avait accompli.

Ainsi on se doute que la législation du Tout Miséricordieux prévoit une récompense exceptionnelle pour celui qui appelle à la prière.

Certains textes nous aiguillent sur les privilèges mérités de celui-ci.

On rapport notamment de Mu’âwiyah : « J’ai entendu le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) dire : ” Les muezzins seront les gens ayant les cous les plus longs au Jour de la Résurrection.” »

Rapporté par Muslim.

Les gens de science ont expliqué, entre autres, concernant ce hadith que c’est une façon de souligner la valeur et de montrer la noblesse du muezzin. Celui qui clame haut et fort la grandeur d’Allah et le monothéisme pur.

Celui qui témoignent à haute voix que Muhammad est le Messager d’Allah. Enfin de mettre en lumière celui qui appelle à la précieuse prière et à la sincère réussite.

Enfin pour être un peu plus précis sur les récompenses auxquelles peut prétendre le muezzin. On citera que d’aprés ‘Abdallah Ibn ‘Omar, le Prophète ﷺ a dit :

« Celui qui fait le adhan  durant 12 ans, le paradis lui est obligatoire. Il lui est inscrit à chaque fois 60 bonnes actions et 30 bonnes actions pour l’iqama ».
(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°42).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.