Qu’est-ce qui annule les ablutions ?

Qu'est-ce qui annule les ablutions ?

En ce début de mois béni, la prière, en plus de la lecture du Noble Qur’an, est une adoration centrale. Seulement une prière n’est valide qu’avec des ablutions bien accomplies. Ainsi nous allons aborder ici une question bien précise : qu’est-ce qui annule les ablutions ? Que l’on soit débutant ou confirmé dans la noble religion de vérité, il convient de se le rappeler pour être sûr d’être dans le vrai. L’importance est bien trop grande pour se manquer. Zoom sur les annulatifs des ablutions sans plus tarder. 

Qu’est-ce que les ablutions ? 

Etymologiquement, les ablutions autrement dit le passage à l’état de pureté se dit en arabe « Al Wudû ». En effet, ce terme désigne précisément l’action de se purifier. Il est d’ailleurs lui-même dérivé de « Al Wadâ’ah » que l’on traduit par la propreté ou encore l’éclat. En outre, le terme « Al Wadû » désigne, lui, l’eau avec laquelle le croyant va accomplir les ablutions.

En clair, les ablutions désignent donc le fait d’utiliser une eau pure selon un procédé d’actes dans un ordre bien précis, définis par notre législation pour se purifier de l’état d’impureté, tous les membres dont il est question. Cela étant dit, les ablutions requièrent des conditions.

Les conditions des ablutions 

Avant de se poser la question à savoir : qu’est-ce qui annule les ablutions ? Il convient de se rappeler, en premier lieu, de leurs conditions.

En effet, la personne qui effectue ses ablutions doit tout d’abord être musulmane, ainsi que douée de raison autrement dit consciente.

Elle doit aussi avoir atteint l’âge de raison. Le croyant doit également émettre l’intention d’accomplir ses ablutions.

Et ne pas avoir l’intention d’en interrompre le déroulement. Il doit cesser tout acte qui les annulent, ce que nous allons aborder.

Et si besoin les faire précéder d’un lavage ou nettoyage des parties intimes. En plus, l’eau utilisée doit être pure. Et tout ce qui fait obstacle au passage de l’eau doit être ôté. 

Enfin, pour la personne qui perd son état de pureté constamment, l’heure d’entrée de la prière devient pour lui une condition.

Ainsi il convient à présent d’en connaitre les annulatifs précisément.

Qu’est-ce qui annule les ablutions pour l’homme et la femme ? 

Les annulatifs des ablutions pour le musulman et la musulmane sont au nombre de six. Tout d’abord, ce qui annule est évidemment tout ce qui sort par les voies naturelles telle que l’urine, les scelles ou encore le sang. 

De même que toutes substances impures qui sort du corps. En outre, la perte de conscience comme par exemple le sommeil.

Dans ce qui annule également les ablutions, on compte le fait de toucher ses parties intimes, devant ou derrière sans vêtement ou tissus notamment, ainsi que de manger de la viande de chameau. Et pour finir l’apostasie, qu’Allah nous en préserve tous.

Ces six conditions concernent tous les musulmans. Il y a pour la femme une spécificité dont nous souhaitions vous parler.

Qu’est-ce qui annule les ablutions pour la femme ?

Nous souhaitions éclaircir une spécificité qui concerne la femme en particulier, en plus de tous les annulatifs que nous venons de citer.

En effet, une question qui revient souvent est de savoir si les pertes féminines qui surviennent tout juste avant et après le cycle, que l’on appelle pour information soufra et koudra annulent les ablutions ?

Eh bien la réponse est oui ! La jurisprudence relative à la femme explique que la soufra et koudra font partie des menstrues.

Et ceci à partir du moment où ces pertes surviennent dans les dates habituelles de cycle. Et que la couleur rosée ou marronnée les définis.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.