Biographie de Shaykh ‘AbdelGhani (‘Aouisset)

Biographie de Shaykh 'AbdelGhani ('Aouisset)

Shaykh ‘AbdelGhani (‘Aouisset) fait partie des chouyoukhs d’Algérie. Né le 1er janvier 1959, il est originaire d’un village nommé Chmini, situé en Kabylie. Découvrez quelques informations relatives à ce prédicateur suivi par de nombreux étudiants en Algérie et ailleurs.

Le parcours de Shaykh ‘AbdelGhani (‘Aouisset)

Il a véritablement commencé les études en science religieuse en 1974 auprès de cheikh ‘Amer El ‘Arbâwî. Durant cette période de deux années, il a prit part à des assises durant lesquels ce cheikh enseignait « Bidâyat-l-Moudjtahid wa nihâyat-ou-l-Mouqtacid », un livre de fiqh d’Ibn Rochd Al Mâliki. Il a également profité de cette occasion pour étudier d’autres ouvrages islamiques.

Aussi, il a profité de sa proximité avec cheikh Mouhammed Malek El Waghlissi pour apprendre des mutun de fondements de fiqh. Auprès de cheikh Mouhammed Ech-Chêref, il assiste à de nombreux cours.

Durant son parcours, il a surtout profité des enseignements de chouyoukh spécialisés dans le madhab malikite. Cette époque date des années 70 à 80.

Shaykh ‘AbdelGhani (‘Aouisset) : sa contribution dans la prédication

Son parcours ne se limite pas à la rencontre de ces deux chouyoukhs. En effet, il a pu profiter d’autres gens de science avec lesquels il a étudié de célèbres livres islamiques. Parmi eux, on compte notamment nayl al awtar.

Dorénavant, il contribue dans la prédication en Algérie. Il fait notamment partie des rares prêcheurs qui appellent à la religion d’Allah en langue kabyle.

Cette démarche vise à attirer les gens vers la voie droite dans leur langue maternelle puisqu’il est originaire de la Kabylie.

Il s’agit d’un des chouyoukh vers lesquels se tournent les musulmans francophones. Parmi eux, il y a également Cheikh Abdelhadi. Il officiait en tant qu’imam dans la mosquée Sunna de Marseille il y a de cela quelques années.

La science n’a pas de frontières

L’islam n’a jamais revendiqué le fait que ses oulémas proviennent uniquement d’un seul endroit. En effet, la Oumma a connu des savants originaires des quatre coins du monde et pas forcément arabe. Shaykh ‘AbdelGhani (‘Aouisset) incarne parfaitement l’exemple puisqu’il a grandi dans un village berbère.

1 avis
16,00 
1 avis
20,00 
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.