Les règles d’Al odhiya en islam

Al odhiya en islam

Connaissez-vous les règles d’al odhiya en islam ? Pour ceux qui l’ignorent encore, ce terme tiré de la langue arabe désigne la bête sacrifiée durant la fête de l’Aïd Al Adha.

Chaque personne désirant accomplir cet acte de dévotion doit respecter certaines conditions. Nous vous proposons d’en savoir plus, toujours en nous appuyant sur le Coran et la Sounnah.

Al Odhiya en islam : description détaillée

A l’occasion de Aïd El Kebir, les musulmans sacrifient une bête dans le but de se rapprocher d’Allah. Pour rappel, tout acte par lequel on aspire à se rapprocher d’Allah et à obtenir sa récompense fait partie des adorations. Et chaque adoration doit être justifiée par un dalil, sous peine d’être rejetée car l’islam condamne les innovations religieuses.

Certains oulémas ont affirmé qu’al odhiya en islam doit son nom au moment durant lequel on sacrifie la bète, à savoir Doha (le laps de temps entre chourouq et moins d’une heure avant la prière du dhor). Concernant son temps, il débute tout de suite après la prière de l’Aïd que les musulmans accomplissent en groupe jusqu’au dernier jour de Tachriq.

On compte 3 jours de Tachriq après le jour de l’Aïd. Le messager d’Allah ﷺ a d’ailleurs précisé qu’il s’agit de jours durant lesquels on mange, on boit et on évoque Allah. Il est donc formellement interdit de jeûner durant ces jours-ci.

Rappelez-vous également qu’en islam, on applique le calendrier hégirien. Donc, passez la prière du maghreb du 14e jour de Dhul Hijja, vous ne pouvez plus accomplir cette adoration.

Selon la Sounnah, le meilleur moment pour sacrifier al odhiya en islam est le jour de l’Aïd, après la prière. Quant à celui qui égorge une bête avant la prière, il n’obtient pas la récompense convoitée selon le messager d’Allah ﷺ.

L’âge réglementaire d’al odhiya en islam

Les textes font mention d’un âge approprié pour la bête. Selon les savants, les ovins doivent avoir atteint le sixième mois. Les caprins doivent quant à eux entrer dans leur deuxième année, tandis que les bovins dans leur troisième. Enfin, les camélidés doivent avoir 5 ans.

Nous vous recommandons de choisir une bête bien portante. Aussi, la odhiya en islam ne doit pas présenter de défaut.

Quatre critères rendent la bête non valable :

  • l’animal borgne,
  • la bête malade,
  • celle qui boite
  • et celle qui est excessivement maigre.

Partant de là, le musulman doit choisir consciencieusement la bète à sacrifier pour cette occasion bénie. Il s’agit certes d’une occasion qui rapproche les individus, mais aussi d’un rappel.

En effet, cet acte revêt une dimension spirituelle puisqu’il rend mémoire à l’histoire du prophète Ibrahim, aleyhi selem. L’insouciance ne doit pas nous dissuader de méditer car l’islam met à notre disposition de nombreux moyens de nous rappeler d’Allah. Les deux fêtes de l’Aïd en font partie.

Pensez à distribuer la viande

Durant cette journée, de nombreux musulmans profitent du bon temps pour inviter leur entourage autour d’un barbecue.

La odhiya en islam est aussi à partager au plus démuni. Le messager d’Allah ﷺ nous a recommandé de partager la viande avec les plus nécessiteux. La générosité fait partie des valeurs appartenant à notre noble religion.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.