Cheikh Sa'di

26 résultats affichés

12 avis
4,50 
9 avis
9,00 
1 avis
2,00 
2 avis
2,50 
3 avis
1,50 
2 avis
4,50 

Cheikh Sa'di

Sharh kitab at tawhid

2 avis
20,00 
1 avis
2,00 
1 avis
7,00 
1 avis
2,00 
2 avis
16,00 
1 avis
5,00 
1 avis
65,00 

Cheikh Sa’di passa sa vie dans la science et l’enseignement de celle-ci et ce depuis son plus jeune âge, malgré les épreuves de la vie.

Cheikh Sa’di : une vie dans la science religieuse

Le Cheikh Abou Abderrahman ibn Nasser Sa’di de la tribu des Tamims est né en Arabie saoudite en 1307 du calendrier hégirien ce qui correspond à 1889 de l’ère chrétienne. Il est devenu orphelin de mère à 4 ans et de père à 7 ans.

Très tôt il a montré son intérêt pour la science. Il termina l’apprentissage du Coran à l’âge de 12 ans. Puis il partit à la recherche de la science auprès des savants de son pays mais aussi ceux de l’étranger. A 23 ans il commença à transmettre et enseigner la science tout en continuant à l’étudier.

Dés lors il consacra toute sa vie à la science religieuse. Ainsi il réussit à atteindre un niveau d’exception en fiqh, Tawhid Tafsir et bien d’autres domaines encore.

Un apprentissage très noble

Il apprit sa science auprès de plusieurs savants : Cheikh  Ibrahim Ibn Muhammad Ibn Jassir. Cheikh Salih ibn ‘Uthman le juge d’Unazayh la ville natale de Cheikh Sa’di et bien d’autres chacun dans sa spécialité. Cheikh Sa’di étudia aussi auprès du Cheikh Muhammad Ach Chanqiti un grand savant mauritanien.

Qu’il lui transmit les fondements de la jurisprudence ( Ussoul Al fiqh), la jurisprudence (Al fiqh), l’Unicité (At Tawhid), l’exegèse du Coran (At Tafsir) et la langue arabe.

Il fut l’enseignant de Cheikh el Otheimine (qu’Allah lui fasse miséricorde) qui a fait l’explication de certains de ses ouvrages. Mais aussi de Cheikh ‘Abd Allah Ibn Abdarrahman Al Bassem.

Auteur de Tawhid al ahkam, un commentaire de Boulough el Maram et Taysir el ‘Alam, commentaire de ‘umdatoul Ahkam.

A l’âge de 68 ans il fut atteint d’une maladie grave qui le mena jusqu’à la mort en 1376 du calendrier de l’hégire (en janvier 1957) .

Il décéda dans sa ville natale de ‘Unayzah. Les habitants de la ville ont tous été très touchés et tristes de perdre leur grand savant. Il fut un exemple à suivre autant dans la science que dans le comportement. Ils suivirent donc naturellement son cortège funèbre jusqu’à sa demeure finale.

La bibliographie du Cheikh Sa’di

Cheikh Sa’di laissa plusieurs ouvrages derrière lui. Le plus connu est l’exégèse du Coran Tayssir Al Karim arRahman fi Tafsir Kalam il Manan.

Avec Juzz ‘amma de cet excellent Tayssir vous avez à votre portée une explication simplifiée qui doit être présente dans chaque foyer, que vous trouverez chez la-librairie-musulmane.com.

Mais aussi d’autres livres plus ou moins gros mais avec énormément d’enseignements.

Par exemple Dialogue avec un athée un petit livre qui est très enrichissant. Deux amis se retrouvent après plusieurs années.

L’un d’entre eux a délaissé sa religion et l’autre va essayer de convaincre son ami avec des arguments rationnels pour le ramener sur le chemin de la vérité.

Également le livre L’arbre de la foi avec la définition de la foi, les causes qui permettent d’augmenter la foi etc…

Les leçons tirées de sourate Youssoufun livre très bénéfique qui met en avant tous les bienfaits et les leçons à retenir de cette sourate.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.