Le jugement de manger des insectes en islam

manger des insectes en islam

Ici, on aimerait savoir si le fait de manger des insectes en islam est haram. En effet, on observe leur présence dans de nombreux aliments.

Parfois, on ne sait même pas qu’ils font partie de la composition des aliments que nous consommons au quotidien. De ce fait, nous allons énumérer quelques éléments de réponse en nous tournant vers les avis émis par les jurisconsultes.

A-t-on le droit de manger des insectes en islam ?

Comme dans de nombreuses questions de fiqh, il faut savoir que les gens de science ont divergé à propos de la licéité de la consommation des insectes.

Selon les savants d’obédience malékite, il est licite de manger des insectes en islam, à condition de les immoler.

L’immolation survenant par l’intermédiaire de tout ce qui les tue. Quant à la majorité des jurisconsultes, ils prononcent une interdiction formelle quant au fait de consommer des insectes.

Maintenant, nous allons nous intéresser aux colorants produits et obtenus à partir d’insectes. Selon certains oulémas, ils peuvent être permis, à condition qu’ils subissent des réactions physiques ou chimiques qui entraînent une transformation.

Dans ce cas, manger des insectes en islam ne pose pas de problème, en s’appuyant sur la purification par transformation d’une impureté. 

Dar Al-Ifta en Égypte a d’ailleurs émis une fatwa rendant licite la consommation de certains colorants alimentaires. Cet avis se base sur cet argument et sur l’avis du madhab malékite.

Manger des insectes en islam : quid du colorant E120 ?

Selon Cheikh Ferkous, qu’Allah le préserve, l’utilisation de ce colorant alimentaire n’est pas autorisée. Cet avis se base sur l’avis majoritaire des savants qui considèrent les cochenilles comme un insecte détestable par nature. 

Imam Malik a contredit cet avis en s’appuyant sur une analogie déduite de la licéité explicite de la consommation des criquets exprimée par le messager d’Allah ﷺ.

Toujours selon le savant algérien, manger des insectes en islam (la consommation de cochenille en l’occurrence) fait partie des choses illicites.

Pour lui, on ne peut immoler la cochenille de manière légiférer puisqu’elle n’a pas de sang liquide. Il prend donc un avis contradictoire à celui de l’Imam Malik en considérant l’analogie entre la cochenille et les autres insectes infondée.

Puis, il a également mis en exergue la dangerosité de cette substance pour la santé. Dans sa fatwa, Cheikh Ferkous a énoncé le hadith dans lequel l’envoyé d’Allah ﷺ a interdit la nuisance pour soi-même ou pour autrui.

Pour rappel, on retrouve le colorant alimentaire rouge (E120) dans le cachir, un célèbre saucisson algérien, ainsi que dans des bonbons ou autre type de confiserie.

Consommer de manière légale nécessite de la rigueur

Les habitudes alimentaires ont évolué de manière drastique au fil des siècles. Dorénavant, les gens consomment énormément d’aliments transformés. Ce phénomène soulève donc de nombreuses questions de fiqh.

Manger des insectes en islam fait l’objet d’une divergence parmi les gens de science. Les musulmans sont tenus de faire preuve de rigueur dans la sélection des aliments qu’ils mangent.

Allah a en effet rendu clair le halal et le haram. Ceci dit, certaines situations peuvent présenter des ambiguïtés. Mais les savants apportent les éclaircissements appropriés.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.