Le pont d’Al Sirat : Le chemin ultime vers l’au-delà dans l’Islam

Pont Al sirat

Parmi les piliers de la foi auxquels les musulmans doivent croire, il y a le Jour de la Résurrection et la conséquence qu’il entraîne : soit le Paradis ou l’Enfer. Comme son nom l’indique, il s’agit du pont Al Sirat, mais pas un pont ordinaire. Il est situé au-dessus de l’Enfer et les gens devront le traverser le Jour de la Résurrection. Également connu sous le nom du Jour du Jugement.

Parmi ceux qui le traversent, certains n’atteindront pas sa fin et tomberont dans l’Enfer pendant leur traversée.

D’autres, au contraire, réussiront à le traverser et atteindre le Paradis qu’Allah a préparé pour eux. Ainsi, il représente pour les serviteurs croyants et pieux l’épreuve ultime, l’étape finale avant d’entrer au Paradis.

Le pont Al Sirat : “La sentence irrévocable” dans le Saint Coran

Dans le Saint Coran, il est fait mention du passage au-dessus de l’Enfer. En effet, dans la Sourate Maryam (Chapitre 19), versets 71 et 72, Allah dit : “Il n’y en a pas un parmi vous qui ne passera pas au-dessus [de l’Enfer] ; ceci est une sentence irrévocable de la part de ton Seigneur.” 

Dans son commentaire sur ce verset, l’Imam Ibn Kathir explique : “Ibn Jarir rapporte qu’Abdullah a dit concernant ce verset : ‘Le pont jeté sur la Géhenne (Enfer) est comme le tranchant d’une épée.

Le premier groupe le traversera comme un éclair ; le second comme le vent ; et le troisième comme des chevaux rapides.

Puis les hommes passeront et les anges diront : ‘Ô Allah ! Sauve-les ! Sauve-les !’ Il y a plusieurs hadiths authentiques rapportés par Anas, Abu Sa’id Al-Khudri, Abu Hurairah, Jabir bin Abdullah et d’autres qui confirment cela.”

Le point Sirat est comme le tranchant d’une épée

En effet, il existe d’autres narrations prophétiques soulignant le pont d’Al-Sirat (le pont de l’Enfer) et ses caractéristiques. Selon un hadith rapporté par Al-Hakim et authentifié par Al-Albani à partir d’Abdullah Ibn Mas’ood, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le sirat est fin comme la lame de l’épée, il est dangereux et glissant.

Les gens vont le traverser en fonction de leur lumière, certains vont le traverser comme une étoile filante, certains vont le traverser comme un clin d’oeil. Certains vont le traverser comme le vent, certains en courant, certains en trottinant.
Ils vont le traverser en fonction de leurs actes au point où celui dont la lumière est sur ses gros orteils aura une main qui tombe et l’autre accrochée, un pied qui tombe et l’autre accroché, les côtés de son corps seront touchés par le feu ».

Pont Al Sirat a des crochets de feu

Un autre hadith prophétique rapporté par At-Tabarani et authentifié par Al-Albani précise que ce pont possède des crochets de feu. Le Prophète ﷺ a dit : 

“Le Sirat sera dressé au-dessus de l’Enfer. Certains le franchiront comme un éclair, ils seront sauvés. Ensuite, certains le traverseront comme un cheval qui galope puis comme un homme qui court à pied, puis comme un homme qui marche. Enfin, le dernier d’entre eux sera un homme que le feu aura touché et causé du mal jusqu’à ce qu’Allah le fasse entrer au Paradis par Sa miséricorde.” 

Selon Abu Hurairah (qu’Allah l’agrée), il est dit que la mort serait amenée le Jour de la Résurrection et placée sur le pont. Les gens de l’enfer seraient également appelés, heureux et espérant s’échapper de là. Finalement, il leur serait dit aux gens : “Vous resterez éternellement en place sans jamais mourir.”

La préservation de soi contre le feu de l’Enfer

Comme vous pouvez le voir, la Sunna nous fournit des informations précieuses sur le sort qui attend chaque serviteur d’Allah, qu’ils soient croyants ou non : punition en Enfer ou au Paradis. Quant à la mort, elle n’existera plus et chacun restera dans sa destination finale qu’il mérite.

Se préserver du feu de l’Enfer : l’objectif de tout musulman

Bien entendu, les musulmans cherchent à se protéger du châtiment de l’Enfer et des difficultés rencontrées lors de la traversée du pont Al Sirat.

Parmi les causes qui nous permettent, par la volonté d’Allah, de nous protéger contre ces maux. Il y a les actes bénéfiques en accord avec le Coran et la Sunna.

Ceci est en conformité avec le hadith rapporté par Al-Boukhari et Mouslim, où le Prophète ﷺ a dit : 

“Il n’est pas un parmi vous qu’Allah ne parlera pas sans aucun intermédiaire entre lui et Allah. Ensuite, il regardera sa gauche et il ne verra rien d’autre que ce qu’il a fait. Ainsi, protégez-vous du Feu même si c’est avec la moitié d’une datte.”

  • Accomplir les obligations religieuses.
  • Faire preuve de sincérité dans notre foi et nos actions.
  • Multiplier les actes de charité et d’aide aux autres.
  • Chercher le pardon d’Allah et se repentir constamment pour nos péchés.

En accomplissant ces actions et en cherchant l’aide divine d’Allah. Chaque musulman peut espérer traverser le pont Al Sirat sain et sauf. Ceci en évitant ainsi les souffrances éternelles de l’Enfer et atteignant le bonheur éternel du Paradis.

12 avis
6,00 
4 avis
1,00 
5 avis
5,90 
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.