Le jugement de prier dans les toilettes

prier dans les toilettes

Parmi les questions qui reviennent avec insistance, il y a le fait de savoir si on a le droit de prier dans les toilettes en islam. Pour de nombreux musulmans, il est difficile de trouver un endroit dans lequel prier lorsqu’on se trouve à l’extérieur du domicile. Etudiant, salarié,…Beaucoup de monde se pose la question à laquelle nous allons tenter de répondre.

Prier dans les toilettes : que dit l’islam ?

Sachez d’ores et déjà que les jurisconsultes ont émis des fatwas concernant ce sujet. Ils ont plutôt évoqué la salle de bain et non pas les toilettes en raison du fait que le messager d’Allah ﷺ a évoqué le hammam dans un hadith.

Or, le hammam est un terme arabe employé pour désigner la salle de bain. Dans le même hadith, il a déclaré qu’Allah a rendu toute la Terre un lieu de prière, excepté les cimetières et les hammams.

Maintenant, nous allons déterminer s’il s’agit d’une interdiction définitive ou s’agit-il d’un acte répréhensible et détestable ? Cette question de fiqh présente une divergence entre les savants de la Oumma.

Selon les hanbalites, prier dans un tel endroit rend la salât invalide. Quant aux trois autres écoles de jurisprudence, ils considèrent le fait de prier dans les toilettes comme un acte détestable. Ceci dit, la prière demeure toujours valide selon eux.

La cause de cette divergence réside dans le fait de déterminer si l’interdiction est liée à une cause spécifique ou pas.

Selon les hanbalites, cette interdiction provient d’une sagesse d’Allah. Quant aux autres jurisconsultes de la Oumma, ils relient cette interdiction à l’impureté de l’endroit. Ainsi, le fait de rendre l’endroit pur rendrait la salat dans cet endroit valide.

Prier dans les toilettes à notre époque

Les gens de science ont aussi mis en évidence la notion de contrainte. Un musulman se trouve dans un cas de nécessité extrême peut prier dans les toilettes, dans une situation temporaire, à condition de rendre l’endroit purifié. Un contact avec une impureté rend la salat invalide.

Malheureusement, de nombreux musulmans ont fait de ce cas de figure une habitude. Certains avancent l’argument selon lequel ils doivent se cacher pour accomplir leur prière.

Nous tenons à vous rappeler qu’il ne s’agit pas d’un acte criminel, mais d’un acte de dévotion aimé par Allah.

Si vous ressentez la nécessité de vous cacher pour vous acquitter de cette obligation, peut-être est-il venu d’accomplir votre hijra ?

En effet, dans un pays musulman, vous ne rencontrerez aucune difficulté à prier dans des conditions décentes et confortables.

Dans les sociétés occidentales, nombreuses et nombreux sont ceux qui n’ont d’autre choix que de prier dans les toilettes.

D’autres vont même jusqu’à retarder la prière et l’accomplir après son temps imparti. L’entrée du temps de prière fait partie des conditions de la salât. Prier en dehors du temps imparti est interdit en islam et la prière devient invalide.

Le droit d’Allah sur Son serviteur

Le Tawhid incarne le droit d’Allah sur Son serviteur. Et le monothéisme pur implique le fait d’adorer Allah selon Ses lois.

Prier dans les toilettes illustre le manque d’attention qu’on accorde à la salât. Or, il s’agit d’une adoration remplie de mérites. Quant à celui qui la délaisse, certains savants ont remis en doute sa confession.

1 avis
16,00 
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.