Le tambourin en arabe littéraire : histoire et écriture

Le tambourin en arabe littéraire : histoire et écriture

Dans cet article, nous vous invitons à explorer le monde fascinant du tambourin en arabe littéraire. Le tambourin est un instrument de musique traditionnel qui se retrouve dans différentes cultures, notamment dans celles du Moyen-Orient. Voyons ici son histoire, ses caractéristiques et comment écrire ‘tambourin’ en arabe littéraire.

Origines et évolution du tambourin

Le tambourin est un instrument de percussion très ancien dont l’origine remonte à plusieurs millénaires. Il se compose d’une membrane étirée sur un cadre rond ou ovale, généralement en bois.

Certains modèles sont munis de cymbalettes appelées également “filets” qui produisent un son de cliquetis lorsqu’on frappe la membrane avec les doigts ou une baguette.

Le tambourin est présent dans diverses traditions musicales, tant orientales qu’occidentales, et fait partie intégrante de certains genres comme la samba brésilienne, la musique flamenca espagnole, la musique classique indienne ou encore le folklore arabe.

En ce qui concerne la tradition arabe, il s’agit principalement des musiques andalouses, maghrébines et moyen-orientales, où le tambourin est utilisé pour rythmer les chants religieux, les poèmes, les danses populaires et les fêtes villageoises.

Les différents types de tambourins

Il existe plusieurs sortes de tambourins selon la région, le style de musique et les matériaux utilisés pour la fabrication. Les tambourins arabes sont généralement ronds avec une simple membrane en peau d’animal ou en plastique.

Voici quelques exemples :

  • Le bendir : c’est un grand tambourin circulaire d’environ 35-40 cm de diamètre et 5-7 cm de profondeur, originaire du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie). Sa caisse de résonance est en bois et sa membrane est en peau de chèvre.
  • Le tar : ce tambourin est également rond mais plus petit que le bendir avec un diamètre de 20-30 cm. Il est utilisé dans les musiques populaires égyptiennes et moyen-orientales.
  • Le daf : il s’agit d’un grand tambourin rond muni de cymbalettes disposées sur le pourtour extérieur et d’une membrane en peau d’animal ou synthétique. Le daf est présent essentiellement dans la musique soufie, notamment en Iran et en Turquie.
  • Le riqq : c’est un petit tambourin à cymbalettes d’un diamètre de 15-25 cm et d’une épaisseur de 2-4 cm, typique de l’orchestre oriental (ensemble “takht”). Le riqq se joue debout, tenu d’une main et frappé avec l’autre. Il intervient tant dans les passages rythmiques que les solos.

En arabe littéraire, le mot tambourin se traduit généralement par طبل (tabal), même si chaque instrument possède son propre nom spécifique.

L’écriture de ce terme peut varier légèrement selon les pays, mais en général, elle est la suivante : طبل

La place du tambourin dans la culture arabe

Le tambourin occupe une place importante dans la musique et le patrimoine culturel arabe. Il symbolise notamment l’énergie vitale, la fertilité et la joie de vivre. Les percussions, dont fait partie le tambourin, ont aussi souvent été associées aux rites religieux et païens de la région.

Les fêtes populaires et le tambourin

Dans les célébrations publiques et privées, le tambourin joue un rôle central pour créer une ambiance festive et entraînante. Parmi les événements où le tambourin est couramment utilisé, on peut citer :

  • Les mariages : les processions nuptiales sont souvent accompagnées par des musiciens qui jouent du tambourin. Ainsi que d’autres instruments traditionnels, pour marquer la marche des convives et exprimer leur bonheur.
  • Les fêtes religieuses : lors des fêtes musulmanes telles que l’Aïd el-Fitr ou l’Achoura, les tambourins sont utilisés pour accompagner les chants liturgiques.

Ainsi, en arabe littéraire, le terme طبل est employé pour décrire l’instrument qu’est le tambourin. Cet instrument polyvalent est ancré dans la culture et les traditions musicales arabes. S’imposant comme un élément clé de certaines festivités religieuses ou profanes.

Conclusion provisoire sur le mot tambourin en arabe

Pour conclure temporairement, nous pouvons affirmer que le tambourin en arabe littéraire incarne à lui seul une partie du patrimoine musical et culturel des pays arabes.

Il a su traverser les époques et se renouveler sans jamais perdre son identité. Si vous êtes curieux de découvrir ce merveilleux instrument encore davantage. N’hésitez pas à vous familiariser avec son écriture : طبل, ainsi que sa terminologie spécifique selon les différents types de tambourins présents dans le monde arabe.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.